L’Editorial du Maire

//L’Editorial du Maire

L’Editorial du Maire

Jose_galetti

Unique

4ème trimestre 2016

Le paysage institutionnel de la Corse va changer de manière irréversible.

Notre collectivité territoriale était singulière, elle sera unique. Certains disent unie, mais peut-être s’avancent-ils un peu trop car l’union n’est pas le trait le plus marquant de notre histoire politique. La disparition du département nous fait faire un bond en arrière de quarante ans.

Si c’est reculer pour mieux sauter plus loin, c’est de bon augure, pour les grands projets de notre commune, celui de la Haute-Corse a été plus qu’un partenaire, un compagnon de route. Le vide qu’il laisse est celui de la proximité, un concept vital dans une île fabriquée par la nature comme une mosaïque de territoires enclavés. La clé de la réussite sera dans la faculté à faire entendre la voix du rural, à répondre aux attentes d’épanouissement local des maires, y compris les plus isolés.

Le sens d’une collectivité unique, ce n’est pas une collectivité à sens unique.

José GALLETTI

Unica

4ème trimestre 2016

L’architettura stituziunale di a Corsica hà da scambià di manera irreversibile.

A nostra cullettività era particulare, serà ormai unica. Certi dicenu unita, ma forze vannu appena troppu luntanu perchè chi l’unione un’hè micca u fattu impurtantissimu di a nostra storia pulitica. Ci face fà un saltu in darredu di quarant’anni a smarita di u dipartimentu.

Sè ghjè rinculà pè saltà megliu più luntanu, ci lascia pensà à un auguriu felice. Pè i prugetti maio di a cumuna, quellu di u Cismonte ghjè statu di più ch’un cumpagnu, un fratellu di strada. U viotu lasciatu ghjè quellu di a prossimità, un cuncettu vitale ind’un’ isula fatta da a natura cume una musaïca di territorii inchjarati. A chiave di a riesciuta serà indè a facultà di fà sente a voce campagnola, à risponde à l’attese di u spannu lucale di i merri, daquali i più sbandati.

U sensu d’una culletività unica un’hè micca quellu d’una culletività à sensu unicu.

José GALLETTI

Coup de frein

Juillet 2016

Les élus locaux sont confrontés à deux phénomènes concomitants qui brident le développement de leur territoire, la baisse drastique des dotations qui asphyxie les budgets, et l’inflation, pour ne pas dire la surenchère, des normes de plus en plus contraignantes dans tous les domaines, urbanisme et marchés publics en tête, qui constituent une source inépuisable de litiges potentiels.

Le principe de précaution poussé à l’excès est un frein au développement, il décourage les investisseurs, retarde la mise en œuvre des projets et expose les maires au pilori.

La rigueur économique et juridique qui guide son action publique prémunit la commune contre cet intégrisme technocratique. Mais une simplification des démarches est le minimum que l’on puisse espérer pour sortir de l’immobilisme forcé.

Si rien ne bouge, cette situation de blocage local est appelée à devenir un enjeu national.

José GALLETTI

Colpu di Frenu

Lugliu 2016

L’eletti lucali so opposti à dui problemi à tempu chi limitanu u sviluppu di u so territoriu, a calata maio di e dutazione chi assufoga i buggetti è l’inflazione pè ùn micca di u crescimentu di e norme sempre di piu custringhjente indè tutti i piani : urbanisimu è i mercati publichi in testa, chi custituiscenu una surghjente inesauribile di guai putenziali.

U principiu di precauzione troppu adupratu ghjè un frenu à u sviluppu, fà fughje l’investissori, ritarda a messa in opera di i pruggetti è face chi i merri so messi à e forche.

U rigore ecunumicu è ghjuridicu chi porta a cumuna, a prutegge contru à issu integrisimu tecnocraticu. Mà una semplificazione di e richjaste ghjè u minimu à sperà pè sorte di l’immubilisimu di fattu.

Se nunda si move issa situazione di blucchime lucale ghjè chjamata à diventà una posta naziunale.

José GALLETTI

L’esprit de modernité 

Avril 2016

Depuis son origine, le bulletin municipal tisse un lien de confiance avec la communauté de Lucciana pour laquelle, de ses enfants à ses aînés, le maire et ses équipes sont au service et à l’écoute.

Au fil des éditions, la cité a accentué son rayonnement sur tous les plans, la démographie, l’économie, l’environnement, l’urbanisme, le patrimoine, la culture et le sport.

Répondre au défi de la modernité est un challenge permanent qui ne se limite pas à des réalisations innovantes.

La modernité, c’est aussi un état d’esprit qui accompagne la marche en avant de la commune et que nous avons voulu l’insuffler à ce bulletin de proximité en faisant évoluer sa présentation, sa ligne éditoriale et sa lisibilité.

Avec l’espoir qu’il fera… bonne impression.

José Galletti Maire de Lucciana

Spiritu di mudernità

Aprile 2016

Dapoi u principiu, u scrittu breve d’infurmazione municipale ghjè un ligame di fiducia cù a cumunità di Lucciana daquale, da i so figlioli à i so anziani, so à u serviziu è a l’ascolta u merre è e so squadre.

A u filu di l’edizioni, a cità hà appughjatu u so irradiamentu nantu à tutti i piani, a demugrafia, l’ecunumia, l’ambiante, l’urbanistica, u patrimoniu, a cultura è u sport.

Risponde à a sfida di a mudernità ghjè una scumessa di ogni stonda chi ùn si limita micca à certe realisazzioni fatte di nuvità.

A mudernità, ghjè dinù un statu di mente chi accumpagna a marchja in avanti di a Cumuna è chi avemu vulsutu insuffià à issu scrittu breve d’infurmazione, di prossimità, cù una nova presentazione, a so linea edituriale è u so latu leghjèvule.

Cù a speranza ch’ellu fera… assai impressione.

José Galletti Maire de Lucciana

En toute confiance

Janvier 2016

La séquence électorale est derrière nous. Le peuple a tranché, et il a décidé en toute souveraineté d’ouvrir un chapitre politique inédit de l’histoire contemporaine de la Corse. Il nous faut désormais regarder ensemble devant avec espoir. L’avenir économique mise sur le transport qui a évolué favorablement, sur le tourisme culturel auquel Lucciana apporte sa contribution muséologique, sur l’innovation et la transition énergétique à l’image de notre écoquartier et de sa première pierre, A Casa Cumuna. Mais aussi en insufflant de la modernité à la tradition et à ses valeurs ancestrales les plus sûres, la terre, l’agriculture, l’élevage. Je mets à profit la période pour émettre le vœu que cette feuille de route se déploie dans un climat de paix et de réconciliation. Un climat susceptible de favoriser le partage équitable de la confiance qui, ici, est si intimement liée au développement et à l’emploi.

José Galletti Maire de Lucciana

Cù grande fiducia

Ghjennaghju 2016

Ghjè dareda à noi a sequenza elleturale. U populu hà sceltu, è hà decisu, in tutta supranità di apre un capitulu puliticu novu di a storia cuntemporànea di a Corsica. Duvemu oramai guardà davanti cù speranza. L’avvene ecunomicu scumette nant’u trasportu chi hà scambiatu in ben, nant’u turismu culturale da u quale Lucciana porta a so contribuzione museologica, nant’a l’innovazione è a transizione energetica cume u nostru eco-quartieru è di a so prima petra, a merria. Mà dinù suffiandu mudernità à a tradizione è e so valori antichi e piu sicure, a terra, l’agricultura, l’allevu.

Prufitu di u periodu pè presenta vi l’auguriu ch’ issa foglia di strada si sviluppi inde a pace è a ricunciliazione. Un climu capace di favurizà u spartimu ghjustu di a fiducia, chi qui, hè cusi ligata à u sviluppu è à l’impiegu.

José Galletti Maire de Lucciana

Feuille de Route

Juillet 2015

Le concept de boulevard urbain dépasse de loin la simple insertion paysagère d’une artère à quatre voies supportant un trafic important pour l’intégrer harmonieusement dans le tissu urbain et permettre l’expression d’une vie locale riveraine réconciliée avec une circulation maîtrisée, à la fois en vitesse et en confort. C’est un outil idéal d’accompagnement à la route express qui a apporté de l’oxygène à notre commune. Lucciana, dans la continuité de la ville voisine de Borgo, bénéficiera, grâce aux efforts conjugués de la Collectivité territoriale de Corse et de la municipalité, de cette réalisation, scindée en trois tranches, à partir de janvier 2016. Ce boulevard urbain insufflera un regain de vitalité économique et démographique. Des plantes et des arbres apporteront la touche verte à ce foulard d’asphalte qui a vocation à améliorer un peu plus encore notre cadre de vie.

José Galletti
Maire de Lucciana

Foglia di strada

Lugliu 2015

U cuncettu di via urbana doppia dà luntanu a simplice inserzione paesagista d’una arteria à quatru vie cù un trafficu importante per integrà la cù armunia, indè u tissutu urbanu è permette a spressione d’una vita lucale fruntista ricunciliata cù una circulazione ammaistrata in vitezza è in confortu. Ghjè un attracciu ideale d’accumpagnamentu à a via express chi a insuffiatu ossigenu à a nostra cumuna. Lucciana indè a continuità di a cità vicina di Borgo benifizierà, grazia à i sforzi cumuni di a culletività territuriale di Corsica è di a municipalità, d’issa realisazzione, sperta in tre tappe, à partesi di ghjenaghju di u 2016. Issa via urbana insuffierà un vaghjime di vitalità ecunomica è demugrafica. Piante è arburi purteranu una tocca verde à issa cupertura di cadramu chi ha vucazione à migliorà appena di più u nostru benistà.

José Galletti
Maire de Lucciana

Heritage de Lumière

Avril 2015

Le musée de Mariana sera bien davantage qu’une construction aux lignes épurées. Son âme cheminera avec la scénographie imaginée pour refléter le pan fondateur du romanhistorique de la commune et de la Corse, depuis le Ier siècle jusqu’à la période médiévale. A Fiera di a Canonica sera l’occasion de dévoiler le meilleur des fonds photographiques qui font revivre les premières fouilles archéologiques, les premières découvertes, les premiers émois. Aux côtés des pionniers, des habitants, nos grands-parents peut-être, qui prennent possession des lieux parce que c’est leur terre, leur histoire, leur patrimoine. Le dossier du bulletin brille aussi de l’or des bijoux dont se paraient les citoyennes romaines au début de notre ère, exhumées des nécropoles par Geneviève Moracchini-Mazel. Ces vieilles photographies et ces parures antiques suscitent une émotion profonde, celle d’un héritage de lumière qui éclaire notre mémoire collective dont le présent se fait écrin.

José Galletti
Maire de Lucciana

Redita di lume

Aprile 2015

U museu di Mariana serà di piu ch’una custruzzione à e linee fine. A so anima caminerà cu a senografia pensata per rispichjà u pezzu fundatore di u romanzu storicu di a Cumuna è di a Corsica, dapoi u primu seculu sina à u periodu medievale. A fiera di Canonica serà u passu di mustrà u migliore di i fondi fotografichi chi facenu rinvivisce e prime scavature archeologiche, e prime scuperte, e prime eccitazioni. A fiancu à i pionieri, l’abitanti, i nostri caccari forse, chi piglianu pussessione di i lochi perchè chi ghjè la so terra, la so storia, lu so patrimoniu. U cartulare di u periodicu luce dinù di l’oru di i ghjuvelli di i quali si ornavanu e citadine romane à u principiu di a nostra èpuca, esumate di e necrupole da Geneviève Moracchini-Mazel. Isse vechje fotografie è issi ornamenti antichi pruducenu una prufonda emuzione, quella di a rèdita di lume chi schjarisce a nostra mimoria cullettiva di a quale u presente si face u scatulinu.

José Galletti
Maire de Lucciana

Place au bien vivre

Janvier 2015

La vitalité d’un territoire se jauge à ses grands équipements. Le centre administratif, l’écoquartier, le musée de site, le boulevard urbain après le complexe sportif, la centrale électrique ou la voie expresse : autant de projets, accomplis ou sur les rails, qui témoignent de la tonicité économique, culturelle et humaine de la cité. Mais la population n’est pas moins sensible au climat de bien vivre, celui qui s’installe patiemment mais sûrement sur le pas de sa porte, dans son environnement immédiat. C’est le trottoir et les lampadaires pour cheminer en toute sécurité, ce sont des abribus pour se prémunir de la pluie, des aires ludiques, des sentiers de balade, tout ce qui nourrit le sentiment de bien-être. C’est cette qualité de vie que nous souhaitons privilégier. Une politique de proximité qui n’a pas moins de valeur qu’une réalisation d’envergure. Bonne année à tous.

Pace è Salute à tutti.

José Galletti
Maire de Lucciana

Piazza a u benista

Ghjennaghju 2015

A vitalità d’un territoriu si misura à i so grand’attracci. U centru amministrativu, l’écoquartieru, u Museu di site, u corsu urbanu dopu à u cumplessu spurtivu, a centrale termica o a via espress: cusi tantu prugetti fatti o nanta à i ragli chi pruvanu a tunicità ecunomica, culturale è umana di a cità. Mà a pupulazione s’interessa dinù à l’ambianza di benistà, quella chi s’installa cun pazienza mà di sicuru nant’ à l’usciu di a so porta, indè u circondu subitaniu. So i tighjati è i lampioni per caminà in tutta sicurezza, so agrotti stradali per prutèghje si di a pioghja, arie di ghjocu, chjassi di spassighjata, tuttu ciò chi nutrisce u sentimentu di benistà. Ghjè issa qualità di vita chi no vulemu privileghjà. Una pulitica di prussimità chi un’ha micca menu valore ch’una realizzazione damanta.

Bon’annu à tutti.
Pace è salute.

José Galletti
Maire di Lucciana

WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann